Quelle différence entre un Lissage Brésilien et Japonais ?

lissage

On entend beaucoup parler des lissages brésilien et japonais. Mais quelle est la différence entre les deux ? De plus, après un lissage, il nous est déconseillé d’utiliser des shampoings avec Sulfate, mais savez-vous pourquoi ?

Je vais vous expliquer.

Qu’est ce que le lissage Brésilien ?

Le lissage brésilien est destiné à détendre une boucle. Il est naturel et n’abîme pas les cheveux. En effet, c’est un soin qui contient des protéines de kératine et du collagène qui ne modifie pas la structure interne du cheveu mais qui va entourer et gainer les fibres capillaires en s’enfermant dans le cheveu grâce aux plaques céramiques. C’est tout à fait possible de faire ce lissage sur des cheveux méchés.

Il ne raidit pas les cheveux comme un lissage Japonais (lisse jusqu’à 80%) mais permet d’obtenir quand même un lissage pendant 3 à 4 mois.

Qu’est ce que le lissage Japonnais ?

Le lissage japonais est destiné aux cheveux très bouclés, frisés voire crépus. C’est un lissage permanent qui va modifier la structure du cheveu en profondeur. En effet, il casse définitivement la boucle. Pour celui-ci, il est impossible de faire le lissage sur cheveux méchés, cependant, on peut le faire sur des cheveux teints (sauf pour les colorations blondes, car ces colorations sont en fait des décolorations).

Ce lissage est permanent, cependant, il faudra penser à refaire les racines tous les 7 à 8 mois !

Ce lissage hydrate le cheveu par la présence de collagène et de protéine de soie. C’est ce qui le différencie d’un défrisage qui ne contient que de la soude et de l’acide thioglycolique afin de défriser efficacement les cheveux crépus.

Comment entretenir son lissage ?

Comme vous l’entendez souvent, les Sulfates sont à éviter dans les shampooings après un lissage à cause de leur pouvoir détergent. En effet, ils diminuent considérablement la durée de vie d’un lissage.

Mais qu’est ce que les Sulfates ?

Les Sulfates sont des tensio-actifs qui permettent d’avoir une mousse onctueuse. Il en existe deux types : le Sodium Lauryl Sulfate (SLS) et le Sodium Laureth Sulfate (SLES).

Ce sont donc des substances chimiques, capables de diminuer la tension superficielle de l’eau en lui permettant d’enlever, plus efficacement, le gras et les impuretés présents sur la peau et les cheveux (La tension superficielle est un phénomène d’augmentation de l’énergie à la surface d’un fluide et qui en augmente localement la cohésion. Pour plus de détails, rendez-vous sur la page Wikipedia).

A forte utilisation, les Sulfates altèrent le film hydro-acido lipidique de l’épiderme. Le pH de la peau devient alors alcalin (7-8) mettant 4 à 12 heures à retrouver son équilibre naturel.

Pourquoi ne sont-ils pas présents dans les shampooings ou gels douche « extra-doux » ?

On le sait, la peau fabrique naturellement une sorte de « barrière protectrice » qui a pour but de protéger l’organisme des microbes et/ou des toxines. Utilisation après utilisation, le SLS et/ou SLES altèrent cette « barrière protectrice ». Une fois détruite, on peut observer des irritations, démangeaisons et sur le cuir chevelu, une augmentation des pellicules.

Ceci n’est pas un phénomène définitif, et dépend du seuil de tolérance de chacun. Si jusque là vous n’avez observé aucun de ces symptômes, pas besoin de s’alarmer et de supprimer tous les Sulfates !

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail
Vous pouvez laisser un commentaire, ou utiliser le trackback depuis votre site.

Répondre