La fabrication d’un produit cosmétique

fabrication produit cosmétique

Vous vous demandez peut-être quelles sont les étapes de fabrication de votre produit cosmétique avant que vous l’ayez dans votre salle de bain ?

La Formulation et mise en stabilité

Le produit est d’abord pensé et élaboré en laboratoire. C’est à cette étape qu’un grand nombre d’essais seront faits comme la variation des taux de Matières Premières, etc.

La Formulation

Un produit cosmétique (ou une formule), est composé :

  • D’une phase aqueuse : majoritairement composée d’eau, cette phase contient toutes les matières premières hydrophiles (qui « aiment » l’eau). Vous retrouverez dans cette phase les glycols comme la glycérine, certains conservateurs ainsi que des actifs hydrophiles.
  • D’une phase grasse : cette phase contient tous les corps gras de la formule. Vous y retrouverez par exemple le beurre de karité ou encore de la cire d’abeille (pour les plus connus, …). Certains conservateurs peuvent être lipophiles (qui « aiment » le gras). Ils se retrouveront alors dans cette phase.
  • De tensio-actifs : Imaginez une grande molécule avec une tête qui aime l’eau (côté hydrophile) et à cette tête est accrochée une queue qui aime le gras (côté lipophile) . Le tensio-actif nous permettra de former un réseau solide entre la phase aqueuse et la phase grasse.

Les quantités formulées au laboratoire dépassent rarement les 2-3 kg.

La mise en stabilité

A la fin de chaque essai, certains points sont vérifiés sur les formules (crème) :

  • l’aspect, la couleur et l’odeur,
  • la viscosité (en terme simplifié : la consistance du produit),
  • le pH,
  • l’aspect microscopique

Les formules obtenues seront ensuite étudiées à différentes températures. En effet, elles vont être placées 2 mois dans des étuves à 45°C, 40°C et 4°C. Un échantillon sera conservé à température ambiante. Il servira alors de témoin. Cette phase consiste à tester la résistance de la formule. Cette étape est appelée « la mise en stabilité ». Un contrôle de l’aspect, de la couleur, de l’odeur, du pH, de la viscosité et de l’aspect microscopique sera effectué à 1 mois et 2 mois à ces températures.

Pourquoi des contrôles à ces températures ?

  • 4°C : A cette température, nous vérifions qu’aucune matière première ne recristallise dans le temps. Cette recristallisation concerne majoritairement la phase grasse. En effet, lors de la formulation, en fondant, les corps gras forment un réseau avec les tensio-actifs et la phase aqueuse. Si il y a une recristallisation des corps gras, il pourra y avoir une déstabilisation du réseau formé. La formule présentera alors une instabilité. En général, on constate la recristallisation de matières premières via le contrôle microscopique de la formule.
  • 40°C et 45°C : A ces températures, nous simulons le vieillissement de la formule. En effet, 2 mois passés à 45°C représentent 3 ans à température ambiante. Toutes les formules sur le marché sont garanties 3 ans d’un point de vue stabilité.

Validation de la formule à plus grande échelle

Validation et contrôle

Une fois que la formule est validée au laboratoire, c’est à dire qu’elle est stable à 2 mois 45°C, 40°C, 4°C et à température ambiante (donc qu’elle reste inchangée), une validation à plus grande échelle est nécessaire. Une fabrication sur 50-100kg est alors effectuée. En effet, il se peut que l’augmentation de quantité révèle une instabilité non descellée en laboratoire. Il faudra alors, pour la majorité des cas, changer le mode opératoire (en d’autres termes , la recette de fabrication).

Etude de compatibilité

Une fois la fabrication validée, un deuxième test de stabilité est lancé (même procédé qu’au laboratoire).

En parallèle de cette mise en stabilité, une étude sur la compatibilité de la formule avec certains matériaux est lancé. En effet, il faut vérifier que les matériaux utilisés dans les futurs packagings n’interagissent pas avec la formule. Les mêmes études qu’en stabilité sont lancées sur chacun des matériaux possibles d’être choisis pour le packaging.

Un test de compression de sachet comprenant la formule est aussi effectué. En effet, les sachets que vous trouvez dans vos magazines ont dû être testés afin qu’ils ne s’éventrent pas entre les pages !

Fabrication et mise sur le marché

Une fois la stabilité sur plus grande échelle, les compatibilités et les tests de compressions validés, le produit est prêt pour la fabrication en usine. Il arrivera quelques semaines plus tard dans les rayons de vos magasins préférés !

Les étapes de fabrication d’un produit cosmétique n’a donc plus de secret pour vous !

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail
Vous pouvez laisser un commentaire, ou utiliser le trackback depuis votre site.

Une réponse à “La fabrication d’un produit cosmétique”

  1. Milna Sante dit :

    Je trouve votre billet très instructif, merci pour tous ces éléments. Comme le dit le vielle adage « Le bien-être est la loi des corps, mais l’ordre est la loi des esprits ». Bonne continuation !

Répondre